newsletter

Entretien : Thomas Otton

, Directeur communication international Babolat

Raquette connectée : mieux comprendre le jeu pour mieux le partager


Entretien : Thomas Otton

, Directeur communication international Babolat
mercredi 28 mai 2014
20
125
46
 
 

Mesurer la puissance de son service. La force de son lift. C'est désormais possible. Et pas seulement pour les champions de Roland Garros. Avec sa raquette connectée, Babolat donne naissance à une nouvelle expérience de jeu, alliant mesures, passion, et partage sur les réseaux sociaux.

Les chiffres clés Babolat en 2013 : - 1,8 millions de raquettes vendues dans le monde
- Numéro un des ventes en France, aux Etats-Unis, au Japon
- Chiffre d'affaires : 147 millions d'euros
- Effectif : 363 salariés
- 3000 Babolat Play Pure Drive vendues aux Etats-Unis
Thomas Otton - Directeur communication international Babolat
Bio express Diplômé de Sup de Co Grenoble, Thomas Otton a commencé sa carrière chez Adidas en 1998 pour s'occuper du site internet de la Coupe du monde. Passé par les jeux vidéos (Atari et Wanadoo), il a intégré Babolat en 2004. Il devient successivement chef de produit, chef de groupe puis directeur marketing. En 2011, il est nommé directeur communication international.

Son twitter : @thomasotton
Alors que le sport entre dans l'ère du « quantified self », Babolat lance une raquette « intelligente » à l'occasion de Roland Garros. En quelques mots, qu'est-ce que c'est ?
Thomas Otton : « Babolat Play Pure Drive, équipée de capteurs, est la première raquette connectée dans le monde. Avec elle, on peut mesurer sa puissance de frappe, connaître le nombre de coups droit, revers ou smashes réalisés, les effets donnés à la balle... C'est une triple révolution. Premièrement, parce qu'elle n'affecte pas les sensations du joueur. Cette raquette a été conçue pour faire le même poids que la Pure Drive classique. C'est sacré une raquette pour un champion. Il ne fallait pas qu'il sente la différence.
Ensuite, parce que le tennis s'enrichit de données inaccessibles jusqu'alors. Cette technologie va changer la façon de comprendre le jeu. Le tennis est fait de sensations. Il reposera aussi à l'avenir sur des données objectives, et comparables. Même les plus grands coachs peuvent se tromper !
Enfin, c'est un outil de motivation énorme. Une fois sorti du terrain, on peut partager ses performances avec ses amis, se comparer à Raphaël Nadal, qui fait partie de la communauté des joueurs de Babolat Play Pure Drive par exemple, ou encore recevoir des trophées (virtuels) parce qu'on a franchi un niveau, qu'on a accompli une mission. C'est l'aspect gaming du dispositif qui est très addictif.
Rien ne change sur le terrain. Mais la passion du jeu continue de plus belle en dehors du court. »
La raquette, c'est le capteur. Et après ? Comment se fait derrière, l'analyse des données ?
T.O. : « La pratique du jeu elle-même ne change pas. Ce n'est qu'une fois le match ou l'entrainement terminé que l'on peut consulter les données. On branche alors la raquette via un cable USB ou bluetooth pour connaître ses résultats sur un ordinateur. Les données sont consultables sur tablette également. Et les joueurs peuvent partager l'information grâce à la plateforme dédiée Babolatplay.com et l'application Babolat.play (Android et IOS). La Fédération internationale de tennis a créé une nouvelle règle, la règle 31, qui autorise l'utilisation d'analyse de jeu en compétition. Une fois le match terminé ! »
Comment est née la raquette connectée ?
T.O. : « Nous n'avons pas surfé sur la vague des objets connectés. Sinon, on ne serait pas prêt ! Le projet est né il y a dix ans. La marque n'a cessé d'inventer : le cordage en boyau naturel (dès 1875), les chaussures de tennis avec Michelin (en 2003). C'est dans son ADN. Et il y a dix ans, nous nous sommes rendu compte que les joueurs ne savaient pas à quel rythme s'usait leur cordage. Et quand ils devaient changer d'équipement.
La technologie n'était pas disponible à l'époque. Il y a quatre ans, il est devenu possible d'embarquer des capteurs. La Babolat Play Pure Drive est équipée d'un accéléromètre, d'un gyroscope, et d'un microprocesseur. Nous avons fait un partenariat avec Movea, une entreprise grenobloise, spécialisée dans la capture et l'analyse des mouvements qui a travaillé notamment sur le « joystick » de la Kinect. En 2012, Raphael Nadal et Jo-Wilfrid Tsonga ont testé les premiers prototypes.
C'est un processus de co-création qui a concerné l'ensemble de la communauté des joueurs et des testeurs Babolat. Pour nous, dont le cœur de métier est d'observer les joueurs, et de comprendre leurs besoins, il était capital de recueillir leur feed-back. Quelles suggestions ils pourraient faire ? Quel type de données les intéressait ? Réponse : celle qui permet de mieux centrer la frappe de balle. Sur l'application, on visualise donc le pourcentage de balles frappées au centre du tamis.
On veut se servir de la data pour encore mieux servir nos joueurs. Il s'agit pour nous de leur offrir des équipements ou des solutions encore plus personnalisées. »
Cette innovation montre l'importance des réseaux sociaux mais aussi du gaming, dans le sport...
T.O. : « C'est exact. C'est du reste la communauté des joueurs qui nous a incité à intégrer les réseaux sociaux dans notre dispositif. Sur Facebook, Instagram, Twitter, on peut prolonger le plaisir et l'adrénaline du jeu en dehors des courts. Côté gaming, l'application Baboblat Play permet de suivre une donnée agrégée, baptisée « Pulse ». Cet indicateur reflète à la fois la technique de jeu, l'endurance et la puissance. On peut comparer son score « Pulse » avec celui des 3500 joueurs qui composent la communauté Babolat, passer des niveaux. On devient vite fanatique ! »
Avec la raquette connectée, le tennis va-t-il basculer dans l'ère du 3.0 ?
T.O. : « D'ici dix ans, toutes les raquettes seront connectées. C'est notre conviction. Elles apportent une vrai valeur ajoutée à un prix (ndlr : 399 €) qui est raisonnable. Et sans changer le ressenti du joueur puisque la raquette a le même poids. En tout cas, nous sommes satisfaits du lancement aux Etats-Unis. La Babolat Play Pure Drive a été introduite en décembre 2013 dans cinquante magasins seulement. Il faut prendre le temps de former les vendeurs, de les accompagner dans leurs conseils aux adeptes du tennis. La raquette intelligente, à la fois ludique et « branchée », amènera, nous l'espérons, un public jeune, les 12/13 ans, vers la pratique du tennis. »
Est-ce que les objets connectés ne vont pas modifier également la consommation des services sportifs, les images diffusées par les chaines de télévision ou sur Internet ?
T.O. : « Sans doute. Beaucoup de télévisions nous contactent. Les médias voudraient pouvoir montrer à l'écran cette part de mystère que révèlent les données de jeu. Elles complèteraient utilement les images... »
Ses indispensables Votre device favori ?
Mon smartphone grand format. J'y ai ma vie, mes contacts. Il fait d'excellentes photos.

Votre réseau social fétiche ?
Facebook forcément à titre personnel. Et Twitter pour le travail.

Votre donnée la plus précieuse ?
Le numéro de téléphone de ma maman ?
Entretien :
Pour aller plus loin avec IBM
0 commentaire(s)
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}