newsletter

Entretien : Jessica Delpirou

, Country Manager France de Meetic Group
Mots clefs :   

réseaux sociaux

cross-canal


Le digital et l'humain ne sont pas opposés !


Entretien : Jessica Delpirou

, Country Manager France de Meetic Group
mercredi 08 janvier 2014
34
132
25
 
 

Directrice de Meetic France depuis un an et demi, Jessica Delpirou détaille la stratégie du spécialiste de la rencontre en ligne avec, pour mot d'ordre, le cross canal. Dynamique, cette trentenaire souriante fait également part de ses inspirations et de ses meilleures expériences utilisateur...

Les chiffres clés 2001 : Création du site Meetic par Marc Simoncini.
2011 : Le groupe américain Match.com / IAC rachète Meetic Group.
2012 : Meetic lance les soirées dédiées aux célibataires.
16 : Nombre de pays européens où le groupe est présent.
164,8 : Montant en millions d'euros du chiffre d'affaires 2012.
381 : Nombre d'employés Meetic, dont 275 en France.
840 000 : nombre d'abonnés payants en Europe.
1,2 : Nombre en million de visiteurs uniques par mois sur le site de Meetic.
Jessica Delpirou - Country Manager France de Meetic Group
Bio express Diplômée d'HEC, Jessica Delpirou s'est rapidement spécialisée dans l'univers du marketing où elle a multiplié les experiences au sein de grandes entreprises dont Bouygues Telecom, ING Direct et Paypal. Nommée country manager France de Meetic il y a un an et demi, cette trentenaire adepte de sport est en charge d'une équipe de vingt collaborateurs.

Son twitter : @DelpirouJ
Votre parcours professionnel est marqué par le marketing. Quelle est votre vision ?
Jessica Delpirou : « Je pense avoir une vision très business du marketing. Pour moi, il y a deux points essentiels : le besoin du consommateur et comment l'entreprise peut y répondre. De mon point de vue, le marketing ne se résume pas à la construction d'une marque mais s'étend à la conception d'une véritable stratégie d'entreprise en fonction d'un besoin utilisateur. Ce n'est pas seulement faire de la communication, mais créer de la valeur pour l'utilisateur. Une valeur qui va également servir l'entreprise. »
Pourquoi l'émotion est-elle une notion primordiale sur le web ?
J.D. : « Chez Meetic, l'émotion se situe au cœur de notre métier. Notre objectif est de réconcilier le digital et l'humain. Une mission d'ailleurs antinomique, puisqu'il s'agit de faire en sorte que notre client - le célibataire - nous quitte parce qu'il a trouvé l'amour. On le dit haut et fort : le digital et l'humain ne sont pas opposés puisque le numérique est au cœur de notre quotidien. Ainsi, depuis deux ans, Meetic a opéré une véritable transformation en organisant des opérations dans des lieux physiques, comme des soirées, des dîners et différents ateliers (cours de cuisine, cocktails, œnologie et expositions) relayés grâce à des outils en ligne bien spécifiques. »
Quels outils marketing utilisez-vous ?
J.D. : « Quand Meetic a été racheté par Match.com en 2011, les Etats-Unis avaient déjà deux ans d'avance sur l'Europe sur les outils marketing. Ce rapprochement nous a permis d'augmenter le taux de conversion des inscrits vers de nouveaux clients abonnés. Un processus qui passe par l'augmentation des interactions en ligne : plus il y a d'interactions, plus la personne est sollicitée, plus elle est tentée de souscrire à un abonnement payant. Or, créer de l'interaction sur un site c'est un vrai métier. Grâce à Match.com nous avons pu mettre en place un algorithme qui scanne les données déclaratives et comportementales de l'utilisateur pour lui proposer des profils en adéquation avec ses attentes. »
Comment la data permet-elle d'optimiser l'expérience client ?
J.D. : « Par exemple, lorsqu'on envoie une invitation à nos inscrits pour des soirées Meetic, l'invitation est géolocalisée et ciblée en fonction de la tranche d'âge pour favoriser les centres d'intérêt communs. On assure également, et c'est le plus compliqué, une parité parfaite pour chaque soirée organisée, grâce à l'analyse de la data. Aujourd'hui, Meetic c'est une équipe de 20 personnes entièrement dédiée à l'analytics. »
On compte en France 2 000 sites de rencontres, quels leviers utilisez-vous pour vous différencier ?
J.D. : « La stratégie multicanal est pour nous un véritable axe de différenciation. Nous sommes présents sur le mobile, via une application, sur Internet avec un site en HTML5, et dans le offline. Outre cette présence, nous nous démarquons par notre service de modération et le niveau de sécurité et de services proposés grâce à différents algorithmes. Nos abonnés reçoivent chaque jour le « Daily Six », un petit service qui propose quotidiennement 6 profils en adéquation avec leurs attentes, par exemple. Nous sommes également le plus grand site de rencontres en France, ce qui peut faire la différence pour un membre qui habite Caen. »
Le développement de soirées n'est-il pas contradictoire pour des gens qui ont choisi de passer par Internet pour leurs rencontres ? Cela correspondait-il à une véritable attente ?
J.D. : « Le marché des célibataires représente 18 millions de personnes en France. 50% utilisent des sites de rencontre. Notre objectif est de séduire l'autre moitié. Quand on interroge les personnes qui ne sont pas sur les sites de rencontres, celles-ci évoquent la dimension naturelle que doit avoir une rencontre. Or, pour elles, Internet n'apporte pas cette dimension. De facto, les ateliers, les soirées et les dîners répondent à cette attente. Aujourd'hui, nous organisons près de 1 000 événements par mois dans 56 villes en France. Les soirées attirent entre 100 et 200 personnes. Le taux de remplissage dépasse les 100% et il y a un véritable phénomène de bouche à oreille qui se met en place. »
Quels sont les défis de Meetic en 2014 ?
J.D. : « L'année 2014 sera dans la continuité de 2013. L'accent sera porté sur notre activité offline. Notre objectif est de devenir le leader de la rencontre au sens large et pas uniquement celui de la rencontre en ligne. Le mobile sera aussi stratégique avec pour objectif un taux d'acquisition client sur le mobile aussi élevé que sur le desktop. Il y a enfin un enjeu vis-à-vis du marché qui se consolide. Nous voulons faire en sorte que cette consolidation se fasse au profit du consommateur en gardant un niveau de confiance très élevé. »
Tous les professionnels du marketing parlent de cross canal. D'après vous, quelle est la prochaine étape ?
J.D. : « Aujourd'hui, je pense qu'on s'attache à aligner les différents canaux d'action. La prochaine étape est de réfléchir « mobile ». Je pense que le mobile va rester le sujet de préoccupation des mois à venir car il est très complémentaire du offline et qu'il permet d'apporter une innovation utile. »
Personnellement, quelles sont vos meilleures expériences utilisateur sur le web et « In Real Life » ?
J.D. : « Sur le web, ce n'est pas une expérience d'achat mais la réception de la newsletter « Time To Sign Off » (agrégation des informations de la journée) créée par Romain Dessal, que je reçois tous les soirs à 18 heures. Non seulement, elle est très bien rédigée mais elle a aussi beaucoup de sens à l'heure où trop d'information tue l'info. Je prends vraiment beaucoup de plaisir à la lire.
Dans le monde physique, je pense à La Poste. Quand vous rentriez à La Poste il y a cinq ans, ça sentait « la sécu ». Aujourd'hui, vous entrez dans un bureau de poste, vous n'attendez plus. Je ne vais plus à La Poste avec la peur de la file d'attente. Il y a eu une véritable métamorphose. Cela prouve que les gagnants ne sont pas forcément les pure players, mais ceux qui arrivent à réconcilier le off et le online. »
D'un point de vue professionnel, quelle personne vous inspire ?
J.D. : « Sans réfléchir je dirais Marissa Mayer, mais c'est un peu facile ! Je pense également à Aude de Thuin que je trouve très inspirante. C'est une femme d'un certain âge qui a un charisme exceptionnel. Elle est notamment à l'origine du Women's forum et c'est une personne qu'on a vraiment envie de suivre. Elle a su garder ses convictions sans se transformer. »
Ses indispensables Votre réseau social préféré ?
Meetic parce que cela a été le premier réseau social en France avant même Facebook !

Votre device fétiche ?
Mon téléphone que je ne quitte jamais. Le mobile a vraiment créé un besoin !

Votre donnée la plus précieuse ?
Le statut marital. Je pense que c'est une information très personnelle. D'ailleurs, sur Facebook on constate que très peu de membres renseignent ce type d'information. Peu précisent s'ils sont en couple ou non.

Entretien :
Mots clefs :  

réseaux sociaux

cross-canal

Pour aller plus loin avec IBM
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par camara
mardi 21 janvier 2014 13:32
Je ne connais pas bien meetic j'aimerais avoir plus ample information sur vous franchement pour éviter d'être novice et être persuader .
[2]
Commentaire par auberger gilles
dimanche 26 janvier 2014 20:49
Jessica Delpirou bonjour, j'ai écrit à meetic sur son site pour proposer une soirée tennis "rencontrez des partenaires" - je suis sélectionné par la ville de strasbourg dans le cadre de Strasbourg mon amour le 14 février. Je pense qu'on peut faire de belles choses ensemble : nous avons inventé le premier TennisPark en Europe, avec notamment du cardio-tennis-fitness, qui plait beaucoup. Merci pour votre témoignage - et bravo pour votre travail. bien à vous g a
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}