Revue de web internationale
07 mai
IBM vient de signer un nouveau partenariat de taille, cette fois avec Facebook. L'entreprise de Mark Zuckerberg utilisera dorénavant les solutions cloud de Big Blue, pour développer son système de publicité ciblée. Pour faire simple, IBM utilisera l'analyse de données afin de permettre à Facebook d'envoyer la bonne publicité, à la bonne personne, au bon moment. En mixant les datas publiques du réseau social (comme un « like » par exemple), avec d'autres données extérieures, comme la localisation, la météo ou encore les habitudes de consommation, IBM sera en mesure d'optimiser la pertinence des publicités ciblées. En parallèle à ce service, qui devrait rendre Facebook encore plus attrayant qu'il ne l'est déjà auprès des annonceurs, le réseau social intégrera à sa plateforme le service IBM Commerce THINKLab, véritable banque de données en crowdsourcing destinée aux entreprises, avec pour vocation de les aider à développer leurs relations avec les marques. Crédit Photo : Flickr par Michael Coghlan
A lire sur : fortune.com
72 partages
07 mai
Snapchat, l'application de photos et messagerie instantanées, offre dorénavant l'opportunité à ses utilisateurs de partager leur Snapcode afin d'être suivi plus facilement. En janvier dernier, Snapchat revisitait le QR code et offrait à ses membres "le Snapcode" , ou "Snaptag" : un code numérique unique pour chaque utilisateur, qui d'un simple scan sur l'écran du mobile permet de suivre une personne, une marque ou encore une célébrité. Depuis cette semaine, la plateforme sociale permet désormais de partager ce Snapcode au-delà de l'application en elle-même. Ainsi, chaque utilisateur peut le rendre disponible sur son site web, ses photos ou autres contenus personnels, développant ainsi son réseau plus facilement. Il n'y a pas de doute que les marques sauront utiliser à bien cette nouvelle fonctionnalité. En partageant leur Snapcode sur leur site corporate ou encore leurs campagnes publicitaires, elles pourront ainsi s'assurer d'être suivies par le plus grand nombre. Crédit photo : AdamPrzezdziek - FlickR
A lire sur : forbes.com
80 partages
06 mai
A l'avenir, les drones civils les plus présents dans les airs pourraient bien être chinois. DJI, leader mondial (au regard de son chiffre d'affaires), de la construction d'aéronefs pilotés à distance, vient de lever 75 millions de dollars. Selon Accel Partners, le fonds d'investissement à l'origine du dernier financement de DJI à hauteur de 75 millions de dollars, investir dans l'entreprise chinoise est un pari sans risque. Valorisée plus de 8 milliards de dollars, DJI est le premier constructeur de drones de la planète. Elle attend un chiffre d'affaires pour 2015 supérieur à un milliard de dollars. Le marché des drones n'en est qu'à ses balbutiements, mais déjà DJI s'impose comme un poids lourd du secteur, au même niveau que la fine fleur de ses concurrentes de la Silicon Valley. Certains estiment même que dès l'année prochaine, la start-up pèsera plus de 10 milliards de dollars. Crédit Photo : Flickr par Pete
A lire sur : wsj.com
71 partages
06 mai
L'Airbus A350 XWB est maintenant l'avion de ligne comportant le plus de pièces imprimées en 3D sur le marché de l'aviation. Plus de 1000 parties de l'A350 XWB livré en décembre dernier ont été imprimées en 3D. Une première historique pour un avion de ligne qui a bénéficié à grande échelle d'une technologie utilisée jusque-là essentiellement pour les avions de l'armée. Ce virage technologique n'a été rendu possible que grâce aux progressions fulgurantes de l'impression 3D au cours des dernières années. C'est l'entreprise américano-israélienne Stratasys, leader mondial du secteur, qui s'est occupée de l'impression des pièces de l'appareil. Airbus a supervisé l'opération, afin de s'assurer que les deadlines seraient respectées et que les commandes de l'avion puissent être livrées à temps. L'utilisation de l'impression 3D aurait permis de diminuer d'une manière significative les durées et les coûts de production. Crédit Photo : Flickr par AleGranholm
A lire sur : bbc.com
137 partages
06 mai
A peine fermé, le site de musique en streaming Grooveshark revient avec une version miroir, un clone de la plateforme originelle reprenant la quasi-totalité des données du service de partage. Le site miroir mis en ligne sous le nom de domaine « .io » aurait été créé par une personne se faisant appelé « Shark » et qui semblerait avoir un lien avec Grooveshark. Ce dernier a envoyé un mail au site bgr.com afin de faire connaître son initiative. Selon ce « Shark », il aurait commencé à récupérer l'ensemble des datas de la plateforme peu de temps avant sa fermeture. 90 % des contenus auraient déjà été récupérés et il en sera bientôt de même pour les données manquantes. Sur le site officiel de Grooveshark, un message d'excuse accueille pour l'instant les internautes et les redirige vers des outils concurrents comme Spotify ou Deezer.
A lire sur : bgr.com
70 partages
05 mai
C'est au tour de Volkswagen de lancer son application pour l'Apple Watch. Elle reprendra plusieurs outils de sa version smartphone, avec quelques améliorations spécialement pensées pour la montre connectée de la firme de Cupertino. Les possesseurs d'une Apple Watch et d'une voiture Volkswagen, pourront via cette nouvelle déclinaison de l'application de la marque, vérifier avoir bien fermé les fenêtres ou les portes du véhicule, savoir où il est garé ou encore connaître le niveau d'essence ou de batterie pour les versions hybrides. Mais les fonctionnalités qui prendront tout leur sens avec l'Apple Watch seront certainement le déverrouillage automatique, ainsi que le contrôle de la vitesse de circulation, comme celui des trajets empruntés par la voiture. Un système d'alerte sera disponible, envoyant directement une notification personnalisée au propriétaire de la voiture, qui pourrait avoir prêté son véhicule, en cas de dépassement des limitations de vitesse ou si le conducteur s'éloigne de la zone géographique de déplacement préalablement établie. Crédit Photo : Flickr par NRMA Motoring and Service
A lire sur : techcrunch.com
69 partages
05 mai
IBM va ouvrir un deuxième datacenter en Hollande, dans la ville d'Almere, proche d'Amsterdam. C'est à travers sa branche cloud, SoftLayer, qu'IBM ouvre son deuxième datacenter en Hollande. Annoncé avec une capacité de 8000 serveurs, il se déclinera sous une forme similaire à ceux de Francfort, Londres ou Paris. C'est le treizième centre de données de la sorte ouvert par Big Blue pendant ces dix derniers mois. Cette initiative du géant américain s'inscrit dans sa stratégie de développement de ses infrastructures cloud, un marché pour l'instant dominé par des poids lourds du secteur comme Amazon ou Google. IBM a annoncé l'année dernière un plan d'investissement de près d'1,2 milliard de dollars pour gonfler cette branche de ses activités. Après publication des résultats du dernier trimestre, cette stratégie semble s'avérer payante. Le chiffre d'affaires généré par les services cloud s'élèverait à 3,8 milliards de dollars, contre 2,3 milliards un an auparavant. Crédit Photo : Flickr par Ghislain Mary
A lire sur : zdnet.com
74 partages
05 mai
Qui n'en a pas déjà rêvé, une fin de week-end avec le blues du dimanche soir, de se faire livrer directement dans son salon un bon Big Mac ? McDonald's l'a fait ! La plus grosse chaîne de restauration rapide de la planète teste actuellement un service de livraison à domicile dans la ville de New York. Manhattan, Brooklyn et le Queens pourront avoir accès à ce service mis en place en partenariat avec la start-up Postmates. Cette jeune pousse était déjà à l'origine de ce genre d'option avec les marques Starbucks ou encore Chipotle. Les livraisons devraient être disponibles 24 heures sur 24. Cependant il faudra un minimum de 10 dollars par commande pour ne pas payer de commission sur la course et certains produits ne seront pas livrables, comme les glaces par exemple, qui ne pourraient pas arriver intactes après livraison à domicile. Crédit Photo : Flickr par Mike Mozart
A lire sur : engadget.com
84 partages
04 mai
Avoir un robot, c'est bien, le construire c'est encore mieux, alors que dire si les enfants pouvaient en plus le programmer ? C'est ce que propose la start-up indienne Jay Robotix. JayRobotix a été lancée en Inde avec un seul but : permettre aux enfants de construire et de programmer leur propre robot. La jeune pousse a délocalisé il y a peu son quartier général à Singapour et regarde maintenant à l'international. Plusieurs business angels ont participé à hauteur de 250 000 dollars afin de permettre cette transition. Les robots éducatifs de la start-up pourraient ainsi s'étendre à plusieurs pays asiatiques, puis en Europe, pour enfin débarquer sur le marché nord-américain. Pour ce faire, Jay Robotix espère pouvoir sous peu mener à bien une première levée de fonds. En plus des kits de développement de robots, la start-up a monté un certain nombre de partenariats avec plusieurs universités comme celle de Carnegie-Mellon aux Etats-Unis, afin de permettre aux étudiants indiens de suivre des cours de robotique. Crédit Photo : Jay Robotix Facebook
A lire sur : techinasia.com
75 partages
04 mai
La bataille pour le leadership du secteur de la musique digitale fait rage. Spotify sous le feu des projecteurs, Tidal en porte-à-faux, Grooveshark dans la tourmente. Quelques jours à peine après la fermeture forcée de la célèbre plateforme de partage de musique Grooveshark, suite à son incapacité à respecter les copyrights des grands labels, il est un autre service qui, lui, a le vent en poupe. Selon le Wall Street Journal, Spotify viendrait de boucler une nouvelle levée de fonds de près de 350 millions de dollars, valorisant la start-up plus de 8,4 milliards de dollars. Détail cocasse : Spotify fait partie de la liste des services vers lesquels Grooveshark redirige ses utilisateurs depuis sa fermeture. Tidal, la plateforme du chanteur Jay-Z est quant à elle entre deux eaux. Entre mauvaise pub sur Twitter et réticence de certains artistes à utiliser le service, l'activité de Tidal ne va peut-être pas décoller aussi rapidement que le souhaiterait son propriétaire. De grandes stars ont pourtant rejoint l'aventure, comme Madonna ou encore Kanye West. La semaine dernière, Jay-Z parlait même de rendre son nouvel album exclusivement disponible sur la plateforme, afin de booster les abonnements. Crédit Photo : Flickr par Sorosh Tavakoli
A lire sur : uk.businessinsider.com
72 partages
< | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | > | Fin 
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}