Revue de web internationale
27 avril
Xiaomi, la start-up la plus valorisée de la planète se verrait bien en géant international de l'Internet. Qui pourrait croire, devant les chiffres comme les ambitions affichés par Xiaomi, que cette jeune entreprise n'a que cinq ans. Start-up la plus valorisée de la planète avec plus de 46 milliards de dollars, elle a bâti son succès sur la construction de smartphones bon marché. Aujourd'hui, et même si sa branche mobile a enregistré un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars cette année, Xiaomi veut voir plus large et se rêve en géant planétaire de l'Internet. A l'occasion du lancement de son premier téléphone en dehors de Chine la semaine dernière en Inde, la jeune pousse a affiché clairement ses objectifs : concurrencer de manière direct les deux poids lourd du secteur au sein de l'Empire du milieu que sont Alibaba et Tencent. Crédit Photo : Flickr par Fortune Live Media
A lire sur : wsj.com
71 partages
27 avril
Après cinq ans de bons et loyaux services, le directeur de l'ingénierie de Facebook quitte le navire et se lance dans la musique. Quand Lars Rasmussen annonce se lancer dans la musique, il ne faut pas voir là un changement radical de carrière professionnelle. Celui qui est arrivé dans l'entreprise de Mark Zuckerberg en 2010, ne va pas troquer son ordinateur pour une guitare et pousser la chansonnette sur scène. Lars Rasmussen renoue avec son passé d'entrepreneur et lancera avec sa femme une start-up qui entend bien entrer en concurrence avec les poids lourds du secteur comme Deezer ou Spotify. Ce projet sera loin d'être un premier coup d'essai pour l'homme à l'origine de la création de Google Maps. Il avait fondée il y a quelques années la pépite Where2Technologies, rachetée ensuite par la firme de Mountain View. La start-up fut la première pierre du service de mapping de Google, pour lequel Lars Rasmussen a travaillé avant de rejoindre Facebook. Crédit Photo : © Lsantilli - Fotolia
A lire sur : techcrunch.com
72 partages
24 avril
Faire en sorte que la réalité virtuelle soit mise au service des instances judiciaires, voilà à quoi pourrait servir la nouvelle application de Nonny De la Peña. Considérée comme une des pionnières de la réalité virtuelle, Nonny De la Peña a mis au point avec son équipe une application, permettant à travers témoignages et rapports d'enquête, de reproduire le plus réalistement possible une scène de crime. Présentée comme du « journalisme immersif », l'application baptisée One Dark Knight, a recomposé pour l'instant l'assassinat de Trayvon Martin par George Zimmerman. Ce qui pourrait paraître un peu glauque sur le papier, représente néanmoins une formidable opportunité pour la justice, qui pourrait avoir accès à des recompositions virtuelles plus vraies que nature durant ses enquêtes. Pour ceux qui voudraient jeter un coup d'oeil au rendu de l'application, elle est dorénavant téléchargeable sur Google Play et optimisée pour le casque de réalité virtuelle Samsung Gear VR. Crédit Photo : Flickr par Wyatt Wellman
A lire sur : engadget.com
77 partages
24 avril
Encore un nouveau domaine où la Chine va finalement dépasser les Etats-Unis. Selon une récente étude, l'Empire du milieu devrait représenter le premier marché mondial des jeux sur mobile d'ici 2016. A en croire les prévisions, en 2015, le marché du gaming sur mobile représentera 6,1 milliards de dollars en Chine, contre 6,3 milliards de dollars aux Etats-Unis. Ce sera sans doute la dernière année où le podium mondial se déclinera dans cet ordre. En 2016, le marché chinois devrait peser 7,7 milliards de dollars et s'imposer largement comme leader du secteur. Bien sûr, ces chiffres ne sont que des prévisions, mais l'écosystème en Chine et aux Etats-Unis appuie plutôt dans leur sens : la consommation de jeux sur mobile est bien plus importante en Chine qu'outre-Atlantique, 35 minutes par jour en moyenne pour 11 minutes aux Etats-Unis. Une tendance qui ne devrait qu'augmenter avec l'extension des réseaux 3G et 4G dans l'Empire du milieu. Crédit Photo : Flickr par Themeplus
A lire sur : techinasia.com
74 partages
24 avril
Il n'y a pas qu'Amazon et Alibaba qui se lancent dans les tests de livraison par drone. Sur le Vieux continent, la Poste Suisse s'apprête à envoyer à nouveau sa flotte dans les airs. L'entreprise helvétique s'est associée pour l'occasion avec le constructeur américain Matternet. Les drones utilisés pour cette période d'essai devraient être capables de livrer un paquet d'un kilogramme sur une distance de 20 kilomètres, en totale autonomie. Afin d'éviter les obstacles, chaque aéronef se déplacera entre 50 et 100 mètres d'altitude. Une première expérience infructueuse avait été menée l'été dernier par la Poste en Suisse, qui s'était alors heurtée à un certain nombre d'obstacles techniques. Si la technologie nécessaire à la livraison par drone semble aujourd'hui opérationnelle, elle pourrait maintenant être bloquée par la législation du pays. Bien que particulièrement souple sur la question, la loi en Suisse impose un contact visuel constant entre chaque drone et son opérateur, une contrainte de taille. Crédit Photo : Flickr par Gabriel Garcia Marengo
A lire sur : slate.com
82 partages
23 avril
Les dirigeants d'Apple l'ont eux-mêmes avoué : le lancement de l'Apple Watch est une immense foirade organisationnelle. Mais à ce point, quand même... On le savait déjà, face au nombre de précommandes en ligne, les personnes voulant se faire livrer la nouvelle montre connectée d'Apple devront maintenant attendre au minimum deux mois avant de pouvoir espérer se la passer au poignet. Mais ce n'est pas tout, alors que l'Apple Watch devait faire son entrée sur le marché en grande pompe dès demain, voilà que les Apple Stores annoncent qu'aucun modèle ne sera disponible dans leurs rayons, rupture de stock oblige. Alors comment faire pour s'offrir le gadget dès sa sortie ? Eh bien il restera six magasins dans le monde qui mettront en vente quelques exemplaires de la montre. Maxfield à Los Angeles, Colette à Paris, The Corner à Berlin, 10 Corso Como à Milan, ainsi que deux boutiques Dover Street Market en Angleterre et au Japon. Ceux qui voudront vraiment leur montre dès le jour de la sortie savent ce qu'il leur reste à faire : ce soir ça sera camping sur un trottoir, si ce n'est pas déjà trop tard... Crédit Photo : Flickr par Shinya Suzuki
A lire sur : nytimes.com
79 partages
23 avril
IBM veut s'imposer comme le leader mondial de la lutte contre les cyber-pirates et joue la carte de l'open-data avec son projet X-Force Exchange, immense catalogue de vulnérabilités informatiques. Lutter contre les cyber-menaces en mutualisant ses ressources et ses connaissances, voilà la stratégie d'IBM avec le lancement de son X-Force. Une position également défendue par le gouvernement américain. Pour faire simple, Big Blue prévoit d'ouvrir aux entreprises publiques comme privées, sa banque de données de (pour l'instant) 700 téraoctets, référençant plus de 20 ans de menaces informatiques et failles de sécurité. Les informations de cyber-sécurité de plus de 270 millions d'ordinateurs et appareils informatiques seront dorénavant ouvertes, ainsi que l'accès aux datas de près de 25 milliards de pages web, d'images, de spams ou encore de mails de phishing. Une façon pour IBM d'aider les entreprises à se défendre en temps réel. Crédit Photo : Fotolia
A lire sur : zdnet.com
92 partages
23 avril
Amazon livre désormais directement dans le coffre de votre voiture...Enfin, si vous êtes client premium, possesseur d'une Audi, habitez Munich et êtes sélectionné pour prendre part au programme de test. Si pour sa période d'essai le nouveau système de livraison d'Amazon est ultra-ciblé, le géant du e-commerce entend bien à terme pouvoir transformer l'ensemble des coffres de ses clients premiums en boîte aux lettres. Le principe est simple : le livreur possède un accès au coffre de la voiture, pour récupérer les colis à livrer, ou déposer ceux attendus par le client. Actuellement en phase de test à Munich, Amazon développe le projet en partenariat avec DHL et Audi. Le constructeur automobile allemand n'est pas le premier à avoir voulu se lancer dans ce style de service. Volvo, il y a quelques mois essayait un système similaire, d'ailleurs présenté lors du dernier Mobile World Congress de Barcelone cette année. Crédit Photo : Flickr par Ray T
A lire sur : ft.com
100 partages
22 avril
Alibaba, équivalent chinois d'Amazon, vient de faire un pas de plus dans le monde du divertissement, plus précisément vers les salles obscures. Le géant du e-commerce vient d'annoncer son acquisition de Yueke, entreprise spécialisée dans le développement de logiciels de billetterie et de management appliqués aux salles de cinéma. Alibaba a déboursé plus de 134 millions de dollars pour s'offrir la start-up. Un rachat qui souligne un peu plus l'ambition d'Alibaba de devenir un acteur de poids dans l'industrie du cinéma. Le Chinois est également actionnaire majoritaire de la société de distribution ChinaVisionMedia (à hauteur de 60 %) et a lancé il y a peu une plateforme de crowdfunding dédiée au financement de films à destination du grand écran. Alibaba devrait d'ailleurs produire sous peu son premier long métrage, qui sera dirigé par un certain Wong Kar-Wai... Crédit Photo : Flickr par Alexandre Chassignon
A lire sur : techinasia.com
78 partages
22 avril
Nao, le petit robot d'Aldebaran Robotics, entreprise française depuis peu possédée à 95% par SoftBank, vient de se faire embaucher dans la plus grande banque du Japon : la banque de Tokyo-Mitsubishi UFJ. Le robot aux origines françaises accueille dorénavant les clients de l'établissement et interagit directement avec eux. Il est capable de parler japonais, anglais et chinois, et répond à un certain nombre de questions relativement simples. Ainsi, Nao explique aux nouveaux clients potentiels comment ouvrir un compte en banque, gérer leurs activités de base ou encore leur indique la démarche à suivre pour faire opposition en cas de vol de leur carte bancaire. Un recrutement qui a l'air de faire des émules dans le milieu : la banque concurrente Mizuho a d'ores et déjà prévu de s'équiper du grand frère de Nao, le robot Pepper de SoftBank, lui aussi imaginé par Aldebaran Robotics. Crédit Photo : Flickr par Stephen Chin
A lire sur : theverge.com
77 partages
Début | < | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | > | Fin 
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}