Revue de web internationale
19 mars
Le directeur du projet de voiture autonome de Google vient d'annoncer la Google Car électrique sans chauffeur pour 2020. Présent à la conférence TED 2015 (Technology, Entertainement and Design) de Vancouver, Chris Urmson, responsable du projet Google Car, assure que la firme de Mountain View mettra tout en oeuvre pour que sa voiture autonome débarque sur les routes américaines dans les cinq prochaines années. Avec le déploiement des technologies de pilotage assisté et de conduite autonome mises en avant par l'ensemble des constructeurs automobiles à travers le monde ces dernier mois, on pouvait avoir tendance à oublier que Google comptait parmi les plus proches candidats au lancement sur route d'une voiture sans chauffeur. Après plus d' 1 126 000 kilomètres de tests sur route, avec plus d'une centaine de ses employés, le géant américain espère que son concept sera commercialement viable à l'horizon 2020. « Mon fils a onze ans. Dans cinq ans il pourra passer son permis de conduire. Je veux m'assurer que cela n'arrive pas », a déclaré Chris Urmson sur la scène de la TED 2015 pendant sa présentation, rapportée par le site Internet de la BBC. Crédit Photo : Google
A lire sur : bbc.com
99 partages
19 mars
Hier, IBM a lancé officiellement son nouvel outil d'analyse de tweets, développé grâce au partenariat avec Twitter annoncé en octobre dernier. Le service d'IBM n'est pas seulement un énième « Twitter analytics ». Le géant américain revendique pouvoir analyser avec précision et comprendre les comportements des clients des différentes entreprises qui utiliseront cet outil, à travers leur activité sur le site de micro blogging. Un bond en avant dans le commerce prédictif, qui pourra ouvrir à l'avenir de nombreuses autres portes aux sociétés. Pour ce faire, IBM soumet maintenant les données reçues par Twitter à son système d'analyse big data, Watson Analytics. De plus le service est également intégré à la plateforme Blue Mix, permettant ainsi aux développeurs, clients d'IBM, de mettre au point leurs propres applications d'analyse prédictive. En octobre, IBM espérait attirer à terme quelques 10 000 clients grâce à ce partenariat avec le réseau social. Big Blue en annonce déjà plus de 4 000 prêts à se lancer dans l'aventure. Une centaine d'entreprises a d'ores et déjà testé l'outil d'IBM, qui en quelques mois à peine, a découvert d'étranges corrélations, comme celle qui unit le mauvais temps et les désabonnements aux services télécoms. Crédit Photo : Flickr Daniel Voyager
A lire sur : uk.businessinsider.com
192 partages
19 mars
Selon les derniers chiffres, il y aurait maintenant 501 voitures de plus appartenant à Uber que de taxis dans les rues de New-York. Lorsque l'on parle de New-York, plusieurs choses viennent tout de suite à l'esprit : l'Empire State Building, 5th avenue, ou encore les fameux « yellow cabs », les taxis jaunes qui depuis des décennies circulent entre les blocs de la Big Apple. Pourtant, ces taxis deviendront peut-être un jour des reliques du passé. Une nouvelle étude sur les transports new-yorkais vient d'être publiée. Après à peine quatre ans d'implantation dans la plus grande ville des Etats-Unis, la flotte d'Uber a maintenant dépassé celle des « yellow cabs ». 14 088 voitures noires luxueuse conduites par des chauffeurs d'Uber ont été enregistrées, contre seulement 13 587 taxis jaunes. Une nouvelle démonstration du succès fulgurant que rencontre la start-up californienne, dont les conducteurs gagnent plus que les chauffeurs de taxis, n'ont pas de problème d'horaire et de planning, ni besoin de licence. Crédit Photo : Flickr par Andrés Nieto Porras
A lire sur : engadget.com
92 partages
18 mars
Google vient de doubler sa base de données d'oeuvres de street art, en y ajoutant 5 000 images supplémentaires. 85 organisations, de 34 pays différents à travers le monde ont participé à l'expansion du Google Art Project lancé en juin dernier par le géant américain. Des oeuvres présentées au festival du street art suédois ARTSCAPE, aux réservoirs des toits de New-York, en passant par les murs abandonnés de Buenos Aires, 5 000 pièces sont venues gonfler la collection virtuelle de Google. Le Google Art Project étend également son offre multimédia, souhaitant ainsi créer un véritable « hub » en ligne de l'art urbain. La firme de Mountain View propose par exemple des visites virtuelles accompagnées d'audioguides, des GIFs, ou encore des vidéos d'artistes pendant leur travail. Malgré les efforts de Google, qui assure vouloir partager avec le plus grand nombre la culture street art, plusieurs artistes restent réticents à confier leurs oeuvres au géant de l'Internet américain, suspicieux quant à ses véritables intentions. Crédit Photo : Flickr par McKay Savage
A lire sur : theverge.com
83 partages
18 mars
Tencent vient de dévoiler ses résultats pour le dernier trimestre 2014. Les chiffres sont au beau fixe et son application de messagerie instantanée WeChat attire plus que jamais. Le pendant chinois de WhatsApp revendique maintenant plus de 500 millions d'utilisateurs mensuels actifs sur son service. C'est 145 millions de plus sur an et 32 millions de personnes supplémentaires enregistrées par rapport au trimestre précédent. WeChat reste néanmoins encore loin derrière sa rivale américaine possédée par Facebook et ses 700 millions d'utilisateurs. Tencent n'a pas été très précis quant à la provenance de ses connexions, mais il semblerait que la Chine reste son marché majoritaire. Depuis leur création, WeChat, ainsi que QQ, l'autre messagerie du groupe chinois, auraient rapporté un peu moins de 2 milliards de dollars à Tencent. Crédit Photo : Flickr par Cheon Fong Liew
A lire sur : techinasia.com
72 partages
17 mars
Sotheby's, le plus ancien groupe au monde d'entreprises spécialisées dans la vente d'oeuvres d'art aux enchères et eBay s'associent pour lancer une nouvelle plateforme en ligne de ventes aux enchères. Les ventes de ce type sur Internet ne sont pas nouvelles, mais l'expérience de Sotheby's combinée aux connaissances numériques et aux 155 millions d'utilisateurs d'eBay ouvrent de nouvelles perspectives de marché. Ainsi les deux partenaires espèrent faire grandir l'audience des ventes aux enchères des oeuvres d'art, booster le nombre de participations et donc faire décoller les prix. La première mise en vente devrait se tenir le premier avril. Elle se fera, comme toutes les autres qui suivront, via la plateforme en live streaming. Plusieurs pièces seront proposées aux enchères, comme les anciennes lettres du Yankee Stadium, qui pourraient partir à 600 000 dollars. Crédit Photo : © corund - Fotolia
A lire sur : reuters.com
73 partages
17 mars
Le futur du paiement en ligne passera forcément par la reconnaissance faciale. C'est du moins ce que pense Jack Ma, président d'Alibaba, le géant du e-commerce chinois. A l'occasion d'une conférence à Hanovre en Allemagne, l'ancienne première fortune de l'Empire du milieu, a fait la démonstration d'un système de paiement biométrique, utilisant la reconnaissance faciale pour valider une transaction. Jack Ma a ainsi acheté un timbre à 20 euros, rien qu'en fixant l'écran de son téléphone. Le système d'Alibaba s'appelle « Smile to Pay ». A l'aide d'une caméra de smartphone ou de tablette, il prend l'empreinte biométrique de son utilisateur et la soumet à un logiciel d'analyse, qui en dix secondes à peine identifie le titulaire du compte utilisé pour l'achat. Actuellement en version bêta, le service devrait être disponible sur l'application de bureau d'Alibaba comme sur mobile. Aucune date de sortie n'a été communiquée pour l'instant Crédit Photo : Flickr par leighklotz
A lire sur : zdnet.com
70 partages
17 mars
Pinterest vient d'achever un nouveau tour de table, portant sa valorisation à plus de 11 milliards de dollars. La plateforme d' « épinglage » de photos autour des centres d'intérêt de ses utilisateurs vient de lever 367 millions de dollars et chercherait activement à en recevoir 211 millions supplémentaires. La start-up fondée en 2010 était valorisée 5 milliards de dollars en mai dernier, un chiffre qui a plus que doublé en moins d'un an, pour atteindre aujourd'hui les 11 milliards de dollars. Pinterest revendique quelques 75 millions d'utilisateurs à travers le monde. Autant de personnes qui attirent les annonceurs au même titre que les investisseurs. Si la plateforme ne veut pas devenir un agglomérat de publicité, enrayant la fluidité de navigation qui la caractérise, elle a néanmoins mis en place des publications sponsorisées, comme on peut en trouver sur Facebook ou Twitter. La start-up parle aussi depuis quelques temps du développement d'un bouton « acheter » qui lui permettrait de s'ouvrir au monde du e-commerce. Pour l'instant aucune date d'activation n'a été annoncée, l'équipe de Pinterest voulant perfectionner son service avant de le lancer. Crédit Photo : Flickr par Chantal Pare
A lire sur : wsj.com
75 partages
16 mars
Tado°, le leader du thermostat connecté en Europe vient de s'ouvrir à de nouvelles fonctionnalités le ramenant définitivement sur un pied d'égalité avec le fameux NEST. L'entreprise allemande a dévoilé une nouvelle API, ainsi qu'un partenariat avec IFTTT, qui permettra de créer une chaîne entre différents objets connectés, afin de rendre l'intégralité d'une maison intelligente. Avec ce nouveau système, il sera par exemple possible de programmer le Tado° pour qu'il verrouille automatiquement la porte d'un logement lorsque ses habitants le quittent, qu'il baisse les lumières à une heure précise ou toute action conjuguée avec celle d'un autre objet connecté. Tado° se définissait jusque-là comme « le parfait assistant personnel de chauffage », faisant varier la puissance des radiateurs, en fonction de l'heure de la journée, de la température, de la météo ou encore de l'état d'isolation de l'immeuble à l'intérieur duquel il est installé. Crédit Photo : Tado°
A lire sur : techcrunch.com
74 partages
16 mars
Facebook a posté hier dans sa newsroom, une longue clarification de sa politique de restriction de publication sur son réseau social. L'entreprise de Mark Zuckerberg a été parfaitement claire sur un point : ses conditions d'utilisation, l'amenant à supprimer des contenus ou bannir des internautes, n'ont pas changé. Mais face à l'incompréhension d'un certain nombre de ses utilisateurs, un éclaircissement s'imposait. Facebook insiste ainsi entre autres sur le caractère prohibé de toute publication incitant à la haine, raciste, intolérante, mais aussi de toute activité sur la plateforme pouvant blesser quelqu'un, ayant un lien de près ou de loin avec une activité criminelle ou encore avec un groupe ou une organisation violente. Des précisions sont également apportées sur la manière d'agir et de traiter une crise par Facebook, en cas de détection d'intentions suicidaires ou autodestructrices, de harcèlement, de rupture sociale ou de toute autre action ne respectant pas les conditions d'utilisation. Crédit Photo : Facebook
A lire sur : newsroom.fb.com
70 partages
Début | < | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | > | Fin 
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}