Revue de web internationale
16 mars
Les utilisateurs des services d'Uber à Chicago peuvent maintenant avoir affaire à un nouveau style de voiture. Le service de chauffeur à la demande a lancé dans la ville américaine un programme pilote, permettant à ses conducteurs de louer sur des périodes plus ou moins longues des e6, des voitures chinoises électriques de la marque BYD possédant une autonomie d'environ 300 kilomètres. Cette initiative s'inscrit dans la stratégie d'Uber de permettre à ses chauffeurs de louer un véhicule à bas prix. Pour conduire l'e6 chinoise, ils devront s'acquitter d'un forfait de 200 dollars par semaine. Les véhicules chinois sont destinés au service low-cost d'Uber. Selon Reuters, contacté par un porte-parole de la start-up, Uber devrait par la suite étendre ce programme à plusieurs autres villes aux Etats-Unis. Crédit Photo : BYD Facebook
A lire sur : reuters.com
75 partages
13 mars
Google Flight Search, le moteur de recherche de vol de Google, vient d'ajouter une nouvelle option à son service : il informe maintenant ses utilisateurs sur la présence ou non du Wi-Fi dans l'avion. C'est la grande attente des clients des compagnies aérienne, à quand l'accès à Internet généralisé dans les avions ? De nombreuses entreprises, comme Google ou Virgin travaillent sur des systèmes pour apporter ou améliorer les connexions en vol. Plusieurs appareils sont d'ailleurs déjà équipés. Google Flight Search, en plus de donner des informations sur les services à bord, comme le streaming ou les bornes de chargement pour smartphone et ordinateur, il indiquera si l'avion réservé est équipé de Wi-Fi. En juin dernier, Google Flight Search avait lancé une autre solution innovante, permettant d'embarquer sur un vol au hasard, pour des vacances surprises. En l'utilisant on ne saura pas forcément où l'on va, mais au moins maintenant, on pourra être sûr d'avoir le Wi-Fi. Crédit Photo : Flickr par Andrés Nieto Porras
A lire sur : engadget.com
76 partages
13 mars
Ce n'est un secret pour personne : le service de vidéo à la demande Netflix a le vent en poupe. Mais qui aurait pu imaginer que son influence sur le marché prendrait une telle ampleur en si peu de temps. Selon une récente étude sur les audiences de 2014 aux Etats-Unis, menée par la société spécialisée Nielsen, 95,2 millions d'américains seraient aujourd'hui abonnés à un service de SVOD de type Netflix. C'est 36 % de plus qu'en 2013 et Netflix n'est pas étranger à cette explosion du nombre de souscriptions. En effet, plus d'un abonnement sur trois aux Etats-Unis concerne le service de Netflix. Dans le même temps, la montée en puissance du streaming à la demande continue de faire chuter les ventes de la télé câblée. En 2014, plus de 10 millions de personnes de plus par rapport à l'année précédente avaient Internet sans la télévision outre-Atlantique. Crédit Photo : Flickr par Brian Canton
A lire sur : huffingtonpost.com
74 partages
13 mars
Il semblerait qu'Apple ait décidé de faire de la place sur ses étagères en prévision de l'arrivée de l'Apple Watch, le 24 avril prochain. Depuis hier, deux « wearable » ont disparu de l'Apple Store en ligne, ainsi que des rayons des boutiques physiques de la marque à la pomme. Apple a ainsi cessé la commercialisation de deux fitness traqueurs, à savoir le « Fuelband » de Nike et le « Up24 » de Jawbone, l'un comme l'autre des bracelets connectés dont les fonctionnalités font partie des options de l'Apple Watch. Simple coïncidence ? Le doute pourrait être permis de prime abord, sauf qu'un autre « wearable » de Jawbone à lui survécu au ménage de printemps d'Apple : le « Up Move ». Celui-ci, contrairement aux deux autres n'a pas été designer pour le poignet, mais en version de poche. Aucune concurrence possible donc pour la montre intelligente... Crédit Photo : Flickr par Jun Seita
A lire sur : theverge.com
75 partages
12 mars
En 2014, la « machine cloud » d'IBM s'est mise en place, croissance du secteur, investissements et stratégies, autant de facteurs dont IBM veut se servir pour s'imposer comme l'un des leaders du cloud computing à travers le monde. L'année dernière, la branche cloud d'IBM a rencontré une croissance de plus de 60 %, pour atteindre un chiffre d'affaires supérieur à sept milliards de dollars. Un succès qui s'explique par la demande grandissante du nombre de clients potentiels pour des solutions innovantes, qu'elles soient attachées à des réseaux cloud publics, privés ou bien hybrides. Plus de 4 milliards de dollars d'investissement logiciel ont été enregistrés par le géant américain en 2014, dont 1 milliard dans Bluemix, la plateforme de services destinée aux développeurs. Quant à ses datacenters, IBM assure qu'il en aura 46 en fonctionnement à travers le monde dès cette année. Crédit Photo : DR
A lire sur : ibm.com
77 partages
12 mars
Alibaba est sur le point d'investir quelques 200 millions de dollars dans Snapchat, le service de messagerie instantanée éphémère, cofondé il y a quatre ans par l'actuel plus jeune milliardaire du monde, Evan Spiegel. Un financement dont les objectifs restent flous alors que Snapchat est bloqué en Chine. Quoi qu'il en soit cet investissement du géant du e-commerce chinois, regroupant à lui seul plus de transactions en ligne qu'Amazon et eBay réunis, pourrait valoriser la start-up aux alentours de 15 milliards de dollars. Selon Reuters, deux théories expliqueraient la stratégie d'Alibaba. La première : son échec à lancer une messagerie sur mobile pour concurrencer WeChat de Tencent, qui avait d'ailleurs également financé Snapchat en 2013. La seconde, utiliser le système de transfert d'argent entre particulier, mis en place en novembre dernier par la start-up, afin de développer un système de paiement par mobile. Crédit Photo : Flickr par Charles Chan
A lire sur : reuters.com
72 partages
12 mars
Avez-vous déjà entendu parler de Weibo ? Ce réseau social est le pendant chinois de Twitter, qui doucement mais surement se fait une place sur la scène numérique de l'Empire du milieu. Le réseau social vient de révéler ses chiffres du dernier trimestre 2014, et le succès commence à pointer le bout de son nez. Alors que plusieurs experts du secteur annonçaient sa décrépitude face à la montée en puissance de la machine de guerre WeChat et de ses 500 millions d'utilisateurs, Weibo affichait à la fin de l'année une croissance stable. Le Twitter chinois revendique ainsi plus de 176 millions d'utilisateurs mensuels actifs, soit une augmentation de 36% sur un an et 56 millions d'utilisateurs quotidiens. Weibo affiche un chiffre d'affaires de 334,2 millions de dollars, soit 77 % de plus que sur l'exercice précédent. Le réseau social est-il rentable pour autant ? Malheureusement non, comme son homologue américain les bénéfices ne sont toujours pas au rendez-vous, malgré une évolution positive de sa croissance. Pour se développer, Weibo avait reçu 586 millions de dollars d'investissement de la part d'Alibaba en 2013. Crédit Photo : Flickr par bfishadow
A lire sur : techinasia.com
70 partages
11 mars
Google serait sur le point de mener à bien une transaction qui pourrait faire de lui le leader incontesté de la publicité sur mobile pour de nombreuses années. Le géant américain aurait fait une offre de pas moins d'un milliard de dollars à la start-up indienne InMobi, fondée en 2007 à l'aube de l'avènement des smartphones. La jeune pousse n'est pas particulièrement connue du grand public et pourtant, elle est l'un, si ce n'est le plus important des réseaux publicitaires privés pour mobile au monde. Son chiffre d'affaires annuel est estimé à 372 millions de dollars, elle a déjà reçu plus de 216 millions de dollars d'investissement et emploie plus de 900 personnes à travers le monde. Alors que Google domine déjà largement le marché de la publicité mobile, une telle acquisition devrait mettre la firme de Mountain View à l'abri de la concurrence pour longtemps. Pour l'instant Google n'a pas commenté l'information. Crédit Photo : Flickr par Robert Scoble
A lire sur : uk.businessinsider.com
71 partages
11 mars
Un groupe de démocrates du Congrès américain s'est adressé en début de semaine aux PDG des services de véhicule avec chauffeur à la demande Lyft, Uber et Sidecar, afin de les presser de prendre des mesures radicales pour vérifier plus en profondeur les antécédents de leurs chauffeurs. L'agression tragique il y a plusieurs semaines d'une jeune femme en Inde dans un véhicule de la start-up Uber avait fait le tour du monde, poussant la compagnie de transport à mettre en place un « panic button » pour pouvoir appeler à l'aide en cas de problème. Or, plusieurs autres agressions sexuelles ont été rapportées depuis, à San Francisco, Chicago, Boston, Los Angeles ou encore Washington et le Congrès semble craindre que les sociétés de véhicule à la demande ne fassent pas le maximum pour les empêcher. De leurs côté Uber, Lyft et Sidecar ont répondu que la sécurité de leurs utilisateurs était leur priorité absolue. Lyft était jusque-là considéré comme le service le plus sûr. Les utilisateurs ont accès à une photo du chauffeur et de sa voiture avant d'accepter une course, chaque véhicule est géolocalisé en temps réel, plusieurs systèmes de notation sont disponibles et une équipe dédiée à la sécurité est en place 24 heures sur 24. Crédit Photo : Flickr par SPUR
A lire sur : techcrunch.com
70 partages
11 mars
Le logo d'Apple est-il impossible à mémoriser ? On croit tous le connaître dans les moindres détails, mais est-ce vraiment le cas ? Un groupe de scientifiques de l'université de Californie de Los Angeles a mené l'enquête. Les chercheurs ont soumis un groupe de 87 étudiants à plusieurs expériences, afin de déterminer leur capacité à reconnaître et reproduire l'un des logos les plus vus à travers le monde : la pomme croquée d'Apple. Il s'avère que sur l'ensemble des participants (dont 89 % étaient des utilisateurs de la marque) seuls sept ont été capables de dessiner sans erreur majeure le logo du géant américain. Un seul a pu le reproduire à l'identique. L'expérience ne s'est pas arrêtée au dessin. Les étudiants ont ensuite du retrouver le bon logo dans une série d'images : moins d'un jeune sur deux y est parvenu. Pour les scientifiques, cela peut s'expliquer par une saturation automatique du cerveau, déclenchant une amnésie inconsciente. Notre oeil étant tellement bombardé par l'omniprésence du logo dans notre environnement, que le cerveau dans la majorité des cas l'assimile sans en retenir les détails, qu'il juge sans importance. Crédit Photo : Flickr par davidgsteadman
A lire sur : theverge.com
69 partages
Début | < | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | > | Fin 
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}