Revue de web internationale
05 mars
Avec l'acquisition d'AlchemyAPI, IBM continue l'optimisation de son unité dédiée à la commercialisation des solutions proposées par son super-ordinateur Watson. AlchemyAPI est une société spécialisée dans le développement d'applications intelligentes, permettant d'analyser en temps réel d'importantes masses chaotiques de données en utilisant le deep-learning. Aujourd'hui l'entreprise fraîchement acquise par IBM revendique près de 40 000 développeurs utilisant sa technologie dans 36 pays à travers le monde. Autant de personnes qui appartiendront dorénavant à la communauté Watson IBM. De son côté « Big Blue » voudrait incorporer le système AlchemyAPI directement dans le coeur de Watson. De cette manière, les fonctions cognitives du super-ordinateur pourraient être encore plus performantes, tout comme sa capacité à hiérarchiser et mieux appréhender les relations des data au sein d'importants volumes de données. Aujourd'hui IBM joue à fond la carte de sa technologie Watson. Avec l'équipe qui a été mise sur pied il y a quelques mois, spécialement dédiée au super-ordinateur, Watson essaie de passer du statut d'une prouesse technologique capable de battre l'homme lors des concours d'entrée d'une université, à celui d'une solution innovante pour améliorer n'importe quel service numérique de n'importe quel secteur, de l'industrie à la santé. IBM revendique actuellement un peu plus de 7 000 applications à travers le monde utilisant la technologie Watson. Crédit Photo : Flickr par IBM
A lire sur : reuters.com
70 partages
05 mars
Votre site Internet est-il « mobile-friendly » ? A partir du 21 avril prochain, Google prendra en compte ce caractère dans son référencement. Serait-ce la fin du web, écrasé par la montée en puissance du mobile ? Quoi qu'il en soit, Google choisit d'optimiser son service de référencement en fonction des compatibilités sur smartphone des différents sites Internet. Et ce changement d'algorithme pourrait changer bien des choses. Dès hier, le moteur de recherche a commencé à analyser une multitude d'URL, de nombreuses applications enregistrées sur GooglePlay, comme les maquettes et la construction de l'ensemble des pages Internet présentes sur la toile. Google a également mis à disposition un service permettant de faire le test et de savoir si son site internet est mobile-friendly ou non. Pour ceux qui ne le seraient pas, un guide d'adaptation est disponible en ligne, accompagnant pas à pas les développeurs qui voudraient suivre les attentes de Google pour leurs solutions mobiles.
A lire sur : ht.ly
78 partages
04 mars
Alexandre Hohagen, le patron de Facebook Brésil, démissionne. Il quitte le navire et souhaite maintenant voguer vers de nouveaux horizons. Passer plus de temps avec sa famille, proposer son expérience aux jeunes entrepreneurs d'Amérique latine et aider les organisations à but non-lucratif, l'ancien PDG de Facebook Brésil va passer du coq à l'âne. Celui qui a construit depuis quatre ans le succès du réseau social dans le plus grand pays d'Amérique du Sud aspire « à rêver à d'autres choses ». Il participera cependant activement aux recherches de son successeur et devrait l'accompagner à ses débuts pour que la transition s'effectue en douceur. Un divorce par consentement mutuel semblerait-il donc entre l'homme d'affaires et l'entreprise de Marc Zuckerberg. Avant de se lancer dans l'aventure Facebook au Brésil, Alexandre Hohagen occupait exactement le même poste, mais chez Google, où il avait travaillé pendant un peu plus de cinq ans. Il avait notamment été à l'origine du concours « Doodle for Google » où des enfants entre six et quinze ans avaient été appelés à réimaginer le logo du géant américain, sur le thème « le Brésil du futur ». Crédit Photo : Flcikr par Luke Peterson
A lire sur : zdnet.com
72 partages
04 mars
Lyft, le service de chauffeur à la demande, continue de batailler aux Etats-Unis, pour tenter de tenir le choc dans un marché largement dominé par Uber. Pour essayer de séduire de nouveaux chauffeurs, la start-up vient de lancer un programme baptisé « Accelerate ». Ce système permet de récompenser les chauffeurs les plus actifs en leur offrant plusieurs avantages. Les conducteurs ne sont toujours pas rémunérés, mais Lyft leur propose de les aider à payer certaines taxes, un accès à des services de couverture maladie, des réductions chez le garagiste ou encore des abonnements à des services de divertissement en tout genre. Chaque chauffeur commence au niveau « silver », qui offre des avantages de base. S'il effectue un minimum de 20 courses par mois, il passe alors dans la catégorie « gold » et s'ouvre ainsi à plus de 600 offres dans les secteurs précédemment cités. Le graal, selon Lyft, est réservé aux chauffeurs qui atteignent la catégorie « platinium », après 200 courses mensuelles. A savoir : le droit de passer prioritaire dans l'interaction avec la start-up et d'obtenir en priorité une réponse à toutes leurs questions. Une chance... Crédit Photo :Flickr par Raido
A lire sur : fastcompany.com
70 partages
04 mars
Sony vient d'annoncer la commercialisation pour le début de l'année 2016 du « Morpheus », son casque de réalité virtuelle destiné à la PS4. Le projet Morpheus de Sony est sans doute l'un des produits les plus attendus par les gamers. Selon l'entreprise japonaise, le casque pourrait être disponible dans le courant du premier semestre de l'année prochaine. Au design plus léché que son principal concurrent l'Oculus Rift, le Morpheus devrait être équipé d'un écran de 5,7 pouces avec une résolution de 1920 x 1080, cadencé à 120 Hz. Une propriété qui semble énorme alors que seulement quelques jeux atteignent avec difficulté les 60 Hz sur PS4. Sony assure néanmoins que sa console a les capacités pour le faire. Le champ de vision de l'immersion sera légèrement supérieur à 100 degrés, comme pour la dernière version de l'Oculus. Aucun prix exact n'a encore été donné par Sony, mais certains l'estimeraient aux alentours de 300 dollars. Crédit Photo : Sony
A lire sur : thenextweb.com
72 partages
03 mars
A l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, Pebble vient de dévoiler une version premium de sa nouvelle smartwatch, actuellement en pleine campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Cette montre intelligente aura les mêmes dimensions que les non-premiums, sera juste un peu moins épaisse, possédera une autonomie de dix jours et devrait se décliner en métal de couleur argent, doré ou bien noir. Pebble a également annoncé la mise en place prochaine d'une plateforme en open-source, afin de permettre aux développeurs de travailler sur de nouvelles fonctionnalités ou sur des bracelets équipés d'une option spéciale, comme d'un GPS ou encore d'une batterie additionnelle. La start-up attend aussi les retours de sa communauté, afin d'apporter de possibles améliorations, d'où son lancement sur Kickstarter. Pebble a débuté sa campagne de crowdfunding la semaine dernière et le succès est au rendez-vous : le projet a déjà récolté plus de 12 millions de dollars, 24 jours avant la fin de l'appel aux dons. L'objectif de 500 000 dollars avait d'ailleurs été atteint en à peine sept minutes. Crédit Photo : Pebble Kickstarter
A lire sur : engadget.com
70 partages
03 mars
PayPal veut rattraper son retard sur le paiement par mobile. L'entreprise américaine, désolidarisée d'eBay depuis quelques mois lors de son entrée en bourse en octobre dernier, vient d'acquérir le service de paiement mobile Paydiant. Grâce à cette acquisition, PayPal aura un accès immédiat à l'ensemble des ressources de Paydiant et devrait continuer les partenariats avec les magasins et chaînes qui s'étaient équipés de cette solution de paiement par mobile. Parmi les clients de Paydiant, on retrouve quelques poids lourds comme les restaurants Subway ou encore l'entreprise de grande distribution Walmart. Aucun montant de transaction n'a été révélé par PayPal, qui espère que l'accord sera officialisé avant la fin du mois. Ainsi les 155 millions d'utilisateurs actifs du service de paiement en ligne pourraient avoir accès dès avril prochain à la solution mobile proposée par Paydiant. Ce positionnement sur le marché du paiement mobile était une nécessité pour PayPal qui souhaite se faire une place entre les deux ogres du secteur que sont Apple et Google. Crédit Photo : Flickr par K?rlis Dambr?ns
A lire sur : wsj.com
71 partages
03 mars
En 2013, la chanteuse islandaise Björk avait déjà créé le buzz en proposant son album « Biophilia » sous la forme d'une application mobile. Cette année pour « Vulnicura », son nouvel album, la musicienne va jouer une fois encore la carte de l'innovation. Dans une récente interview accordée à Fastcompany, l'artiste de 49 ans est revenue sur ce qui fera son actualité en 2015 : sa rétrospective au MoMA de New York qui ouvrira ses portes dans cinq jours, la sortie de son nouvel album qu'elle ne proposera pas en streaming sur Spotify, mais aussi le tournage du clip de la chanson « Stonemilker », à destination du casque de réalité virtuelle Oculus Rift. Ce clip a été tourné une nouvelle fois par Andrew Thomas Huang, réalisateur de bon nombre de vidéos pour la chanteuse. Björk désolidarise complètement son intérêt pour la réalité virtuelle de celui pour l'application de son album précédent. Elle explique que l'exercice et le budget ne sont pas les mêmes, le but non plus. Lancer Biophilia en application était pour Björk comme « lancer un jeune groupe punk », visionner un clip sur l'Oculus Rift permettra une intimité presque « réelle », qu'elle juge particulièrement enthousiasmante. Crédit Photo : Flickr par Daniele Dalledonne
A lire sur : theverge.com
77 partages
02 mars
En Australie, l'arrivée prochaine de Netflix, prévue pour le courant du mois de mars, fait peur. Quickflix, l'une des principales sociétés australiennes de streaming s'est tellement préparée à l'arrivée de la machine américaine qu'elle s'est mise dans une situation financière difficile. Alors que le nombre de ses nouvelles inscriptions remontait en décembre dernier, la société a peiné à fidéliser les clients qui testaient gratuitement sa plateforme de vidéo en streaming, comme son service de livraison de DVD et Blu-ray à domicile. Et si le chiffre d'affaires de Quickflix a légèrement augmenté ces six derniers mois, les dépenses de l'entreprise pour se préparer à concurrencer Netflix, ont entraîné une perte nette de près de six millions d'euros. Netflix fait peur, partout où l'Américain prévoit de s'installer. En France on a remarqué l'action immédiate de Canal+ et les fortes stratégies marketing se multiplier pour la promotion de son propre service. En Australie, on peut encore mieux comprendre la crainte de Quickflix. Le local revendique aujourd'hui un peu plus de 136 000 utilisateurs... Netflix a quant à lui déjà signé plus de 200 000 abonnements, avant même son lancement officiel dans le pays. Crédit Photo : Flickr par Shardayyy
A lire sur : zdnet.com
72 partages
02 mars
Xiaomi continue de se diversifier et annonce la commercialisation prochaine de sa propre version de caméra embarquée pour concurrencer GoPro. Sur le papier, avantage à la Chinoise. Rien qu'au niveau du prix, la version de Xiaomi n'aura rien à voir avec sa concurrente américaine. Il faudra compter 64 dollars pour se l'offrir. Elle est équipée d'un appareil photo de 16 mégapixel et peut filmer avec une qualité de 1080p. Elle est annoncée plus légère que la GoPro Hero, 72 g au lieu de 111 g et devrait avoir plus d'autonomie. Elle est cependant battue par l'Américaine sur un point : les accessoires. Aucun ne sera fourni avec la caméra chinoise baptisée Yi Action, qui proposera seulement un « selfie stick » pour 16 dollars supplémentaires. La caméra n'est vendue par Xiaomi qu'en Chine pour l'instant, à travers plusieurs ventes privées sur le Mi.com store. Elle devrait être disponible à l'international par la suite. Selon l'entreprise chinoise, sa caméra peut être fixée sur n'importe quel support, même sur un chat. Encore faudra-t-il qu'il se laisse faire... Crédit Photo : Xiaomi
A lire sur : techcrunch.com
74 partages
Début | < | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | > | Fin 
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}