Revue de web internationale
24 févr.
Valve, l'entreprise derrière Steam, la plateforme de jeux vidéo sur ordinateur incontournable pour les « gamers », vient d'annoncer être en train de développer sa propre version d'un casque de réalité virtuelle. Il n'y a aucun doute la dessus, celui-là sera intégralement dédié au monde du gaming. Il s'inscrit dans la stratégie de l'entreprise cherchant à concurrencer les consoles de salon. Alors que l'Oculus Rift ouvre des portes considérables pour l'avancée de la réalité virtuelle appliquée aux jeux vidéo et que Sony lancera sous peu son projet « Morpheus » pour la PlayStation 4, Valve ne veut pas se laisser distancer. Le prototype baptisé « SteamVR » devrait être présenté à l'occasion de la Game Developers Conference de San Francisco. Cependant, les joueurs sur ordinateur risquent d'attendre longtemps avant de pouvoir utiliser ce casque de réalité virtuelle dans leur salon. Il semblerait que la technologie de Valve n'en soit qu'à ses balbutiements. Assez grossière pour l'instant, une pièce entière dédiée serait pour l'instant nécessaire à son utilisation... Crédit Photo : © Stéphane Masclaux - Fotolia
A lire sur : engadget.com
75 partages
24 févr.
Depuis quelques jours à Los Angeles, les habitants ont pu remarquer un certain nombre de petits drones voler au-dessus de leur tête. Cette flotte appartient au bureau américain de la start-up singapourienne Adnear, première entreprise à utiliser les drones pour géolocaliser et cartographier les déplacements des consommateurs. Les quadricoptères sont utilisés comme des balises mobiles de triangulation, pistant les connexions wifi des smartphones. Les données des différents trajets sont enregistrées et analysées afin d'établir les habitudes de ces clients potentiels pour les magasins, restaurants, ou commerçants de la ville. Par exemple, une personne qui sur le chemin entre son domicile et son lieu de travail, passe devant un café, une boutique d'accessoires de sport et une agence de voyage, sera repérée en fonction et pourrait recevoir des publicités ou des offres de réduction ciblées pour les établissements présents sur son trajet quotidien. Pour l'instant la flotte de drones d'Adnear ne fait que récolter des données afin de tester la viabilité du concept. Aucun magasin aux Etats-Unis ne semble avoir déjà souscrit au service. Crédit Photo : © newnow - Fotolia
A lire sur : venturebeat.com
84 partages
24 févr.
Lors d'une conférence à l'université de Californie du Sud, Evan Spiegel, le patron de Snapchat a fait savoir que pour lui le marché de la musique, deuxième centre d'intérêt sur smartphone des mobinautes après la communication, représentait une « intéressante opportunité ». Depuis plusieurs mois, l'application mobile de messagerie éphémère a lancé des fonctionnalités permettant d'entremêler musique et communication. Aujourd'hui son président est clair: Snapchat ne s'arrêtera pas là, allant peut-être même jusqu'à créer son propre label... Si aucune information précise n'a encore été dévoilée, il y a fort à parier qu'Evan Spiegel veuille faire de son application une plateforme de curation de contenus musicaux, utilisant notamment la messagerie de partage pour permettre à certains artistes de faire leur promotion sur mobile. Cela avait par exemple été le cas de Madonna au début du mois, qui avait mis en ligne sur l'outil «Discover» de Snapchat le clip de sa nouvelle chanson « Living for Love ». Affaire à suivre... Crédit Photo :Flickr par TechCrunch
A lire sur : theguardian.com
73 partages
23 févr.
On en entend moins parler et pourtant elle pourrait bien être l'avenir de la réalité virtuelle appliquée au grand public et à la vie courante. La start-up CastAR vient d'envoyer à ses clients les premiers exemplaires de ses lunettes connectées. Le concept de CastAR est un subtil mélange entre la technologie proposée par Oculus Rift et celle des Google Glass. Plus du côté de la réalité augmentée que de la virtuelle, les lunettes de CastAr plongent néanmoins leur utilisateur en immersion dans le monde numérique de demain. Pour son lancement, après une campagne de financement menée à bien sur Kickstarter, la jeune pousse a dévoilé une vidéo de présentation où l'on peut découvrir certaines des fonctionnalités qui seront disponibles. Ainsi on peut voir un adolescent jouer à un jeu vidéo en immersion 3D, une petite fille faire un jeu de construction, pendant que leur père accède à un bureau virtuel directement depuis les lunettes. Les CastAR sont équipées de deux petits dispositifs permettant de projeter l'image sur n'importe quelle surface, ainsi que d'une caméra pour traquer les mouvements de tête de l'utilisateur et ainsi ajuster la perspective 3D en temps réel. Crédit Photo : CastAR
A lire sur : theverge.com
78 partages
23 févr.
Uber a annoncé, en fin de semaine dernière, lancer un service de livraison de repas à la demande. Baptisé UberEATS, ce service ne sera pour l'instant disponible qu'à Barcelone en Espagne. Pour utiliser cette nouvelle application, le mobinaute n'aura qu'à se connecter au service Uber auquel il est habitué. Un nouvel onglet apparaîtra, avec l'icône d'UberEATS visible. A en croire la start-up, les restaurateurs semblent prendre d'un bon oeil l'arrivée d'Uber sur la scène de la restauration, espérant à travers l'application atteindre une nouvelle clientèle. Avec UberEATS, la personne qui passe commande aura accès à un menu différent chaque jour, grâce aux différents partenariats que la jeune pousse, spécialisée initialement dans les véhicules avec chauffeur, aura passé avec les différents restaurants de la ville. Chaque repas devrait être livré en moins de dix minutes. Après avoir choisi ses plats, un chauffeur est envoyé pour venir le remettre en main propre à l'adresse choisie par le mobinaute. Pour l'instant en phase de test, aucune information sur la mise en place de cette nouvelle fonctionnalité dans d'autres villes ou pays n'a encore été donnée par Uber. Ce lancement intervient juste avant l'ouverture en mars du Mobile World Congress de Barcelone, dont UberEATS pourrait prendre l'aspiration afin de faire une entrée en trombe sur le marché espagnol. Crédit Photo : Uber
A lire sur : uk.businessinsider.com
75 partages
23 févr.
Suite à la nouvelle affaire de cyber-espionnage, révélée en fin de semaine dernière par l'inévitable Edward Snowden, la protection des données personnelles se retrouve une fois de plus au premier plan. Selon l'ancien agent de la NSA, les gouvernements britanniques et américains auraient piraté l'entreprise de fabrication de carte SIM Gemalto, afin d'accéder aux communications de plusieurs millions de téléphones à travers le monde. Cette énième affaire soulève une fois encore le manque de sécurité de nos téléphones. Or plusieurs applications et outils existent afin de se protéger. Le spécialiste en sécurité informatique Christopher Soghoian est revenu pour Techcrunch.com, sur les applications les plus sécurisées. Selon lui, Apple aurait accompli un travail important dans ce secteur, poussant le cryptage à un point où l'entreprise elle-même ne peut décrypter ses cartes SIM et se protège ainsi des multiples demandes du gouvernement américain. Le service de messagerie instantanée iMessage ferait partie des outils les plus sécurisés de la marque à la pomme. Côté Android, Christopher Soghoian conseille l'utilisation de WhatsApp, sécurisée dans 90% des cas (la protection est moindre sur iPhone ou iPad). La messagerie multiplateforme Signal, ou TextSecure selon l'OS utilisé, serait aussi très bien protégée. De plus, une utilisation de cette dernière, couplée à une application de type RedPhone, permettrait également de crypter ses appels entrants comme sortants. Crédit Photo : © apops - Fotolia
A lire sur : techcrunch.com
74 partages
20 févr.
Stayzilla, l'équivalent indien d'Airbnb, vient de lever 20 millions de dollars pour pouvoir étendre son service dans 8 000 villes du pays. La start-up propose des logements dans plus de 1 200 villes à travers l'Inde, de l'hôtel à la péniche, en passant par la location entre particuliers, la nuitée chez l'habitant ou encore la cabane dans la jungle. Aujourd'hui, Stayzilla revendique près de 20 000 locations enregistrées sur sa plateforme. Grâce aux 20 millions de dollars d'investissement reçus, Stayzilla voudrait maintenant s'étendre dans plus de 8 000 villes. Pour ce faire, 30 000 chambres supplémentaires devraient être ajoutées à son service. Fondée en 2010, la jeune pousse avait tout de suite reçu près de 500 000 dollars de la part de business angels indiens. Elle avait par la suite mené un premier tour de table auprès d'investisseurs privés, sans en révéler le montant. Cette deuxième levée de fonds place la start-up idéalement pour se développer sur un marché en pleine explosion, dans un pays où le tourisme en ligne représente plus de deux tiers de l'ensemble du e-commerce. Crédit Photo : Flickr par Vinoth Chandar
A lire sur : techinasia.com
71 partages
20 févr.
La start-up américaine Neumitra développe un nouveau wearable, permettant de cartographier l'environnement de son utilisateur en fonction de son stress et veut lui permettre de le gérer au mieux. Ce n'est un secret pour personne, le stress est mauvais pour la santé, sur le long terme comme de manière ponctuelle où un gros coup d'anxiété peut faire perdre tous ses moyens à une personne. Neumitra avec son wearable que l'on pourrait apparenter à un bracelet connecté, a pour vocation de déterminer les endroits de chaque journée qui provoquent le plus de stress, afin de permettre à l'utilisateur du dispositif d'agir en conséquence, de prévenir ce stress et d'essayer de le contrôler. Le wearable de la start-up mesure l'activité électrique de la peau ainsi que sa température, pour enregistrer un certain nombre de données qui permettront cette cartographie. 50 mesures par seconde sont menées par le device. Il est actuellement disponible sur le site de la jeune pousse. Il faudra néanmoins débourser 1 500 dollars pour pouvoir s'offrir le wearable, dont la technologie existe également en version réduite, pouvant être incorporée dans un autre objet connecté, comme une montre ou un bijou. Crédit Photo : © Kaspars Grinvalds - Fotolia
A lire sur : fastcoexist.com
83 partages
20 févr.
YouTube lancera le 23 février prochain YouTube Kids, une nouvelle application mobile qui, comme son nom l'indique, reprendra dans les grandes lignes les particularités de la plateforme de vidéos en ligne et les adaptera aux enfants. YouTube Kids, qui ne sera pour l'instant disponible que sous Android, ne proposera du contenu qu'à destination des plus jeunes. Les vidéos seront classées au sein de quatre catégories assez larges, à savoir les spectacles, la musique, l'éducation et l'exploration. Plusieurs contributeurs extérieurs alimenteront également la plateforme, comme Jim Henson TV ou encore DreamWork TV. De plus l'interface sera pensée pour les enfants, facilement utilisable avec de petites mains et sera même équipée d'une commande vocale permettant de naviguer par la voix entre les vidéos. Tous les outils qui pourraient représenter un risque pour nos charmantes têtes blondes ont été gommés dans cette nouvelle version. Les commentaires ont disparu et les parents pourront installer un système de contrôle du temps de connexion à l'application. Lorsque le délai de visionnage sera expiré, il faudra taper un code d'accès pour redémarrer YouTube Kids. Crédit Photo : YouTube
A lire sur : engadget.com
72 partages
19 févr.
La société japonaise Line Co., principalement connue pour son application multiplateforme de messagerie instantanée, vient d'investir dans la start-up Pocket-menu, derrière le service de réservation de restaurant Pocket Concierge. Ce premier investissement de Line, suit de quelques jours son annonce de la mise en place de son propre fonds de capital-risque de 42 millions d'euros destinés à différentes pépites. L'entreprise japonaise n'a pas choisi Pocket Concierge par hasard et se positionne clairement avec ce financement dans sa stratégie d'extension de sa plateforme de messagerie, pour en faire un centre de services « lifestyle ». Elle souhaiterait d'ailleurs à l'avenir inclure ses services Line Taxi et Line Pay à Pocket Concierge. Line revendique aujourd'hui quelques 560 millions d'inscrits, dont 170 millions d'utilisateurs actifs. De son côté, Pocket-menu avait déjà mené un premier tour de table en septembre 2013 et levé 600 000 dollars, six mois seulement après son lancement officiel. Crédit Photo : Flickr par Thomas Hawk
A lire sur : techinasia.com
72 partages
Début | < | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | > | Fin 
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
Business Analytics

Optimisez l'expérience e-commerce : les clés pour enchanter ses clients

Le e-commerce est en plein essor. Là où il y a quelques années, les géants du secteur comme Amazon, eBay ou PriceMinister étaient les seuls à mener la danse, ils sont maintenant rejoints par une multitude de services alternatifs, souvent spécialisés et s'adressant parfois à une cible bien précise.

télécharger l'étude
Social Business

Transformer sa boite mail en plateforme de messagerie d'entreprise multifonction

Rares sont les entreprises qui aujourd'hui n'utilisent pas d'emails, de services de messagerie interne, les réseaux sociaux ou tout autre programme de partage de contenu. Chaque jour, plus de 100 milliards de mails professionnels sont envoyés à travers le monde. Résultat : les boîtes de réception accumulent les emails non-lus, le stress de l'employé monte, son organisation s'en fait ressentir et donc inéluctablement sa productivité.

télécharger l'étude
Toutes les études

suivez-nous...

Retrouvez et partagez
toutes nos actualités

IBM
Marketing Management

Le mobile : l'arme « engagement » des marques

En exploitant habilement le potentiel offert par les usages mobiles, les marques peuvent nouer avec leurs clients de véritables relations de proximité. Un atout de taille pour se distinguer de la concurrence et doper ses ventes.

télécharger l'étude
{POPUP_CONTENT}